Toute impression subjectivement inappropriée de familiarité d’une expérience présente avec un passé indéfini

Mai et al. - John Boyle-Singfield

Mai et al. - John Boyle-Singfield

Mai et al. - John Boyle-Singfield

Mai et al. - John Boyle-Singfield

Mai et al. - John Boyle-Singfield

Mai et al. - John Boyle-Singfield

Mai et al. - John Boyle-Singfield

Mai et al. - John Boyle-Singfield

Toute impression subjectivement inappropriée de familiarité d’une expérience présente avec un passé indéfini fut présenté à Dare-Dare (Montréal) du 10 au 15 juillet 2017.

Cette intervention fut réalisée en collaboration avec un groupe de performeur-e-s qui ont réalisé plusieurs actions distinctes aux alentours du marché Atwater durant six jours. Ces actions furent répétées huit fois par jour au même endroit durant la semaine. Les interventions étaient tirées d’événements du quotidien et devinrent visibles seulement par leur nature répétitive. À travers ce procédé élaboré, j’ai voulu confronter l’authenticité de l’espace public tout en proposant une approche plus pérenne et quasi-sculpturale en art performatif.

Performeur-e-s :

Manoushka Larouche
Adriana Disman
Helena Martin Franco
Anastasia Ferguson
Victoria Stanton
Steven Girard
Francisco González Rosas
Fanny Latreille


Mai et al.

Mai et al. - John Boyle-Singfield

Mai et al. - John Boyle-Singfield

Mai et al. - John Boyle-Singfield

Mai et al. - John Boyle-Singfield

Ce livre est une réédition limitée d’un magazine d’Artforum (mai 2016). Dans cette version, seul les noms des artistes apparaissent sur les pages où ils sont mentionnés.


Reconstitution

Reconstitution - John Boyle-Singfield

Ce vidéo de 90 minutes est un remake du film Baraka (1992) réalisé en utilisant des clips trouvés sur des sites corporatifs qui vendent des images et des vidéos. La version originale et la nouvelle version sont montrées simultanément dans la vidéo. Cette oeuvre vise à critiquer l’appropriation massive de la culture par ces industries, tout en adressant diverses problématiques sur la mémoire collective, le droit d’auteur et la distribution de l’image.


Artiste fantôme

J’ai écrit un contrat en 2016 qui peut être utilisé pour transférer une oeuvre d’art à une autre personne ou une autre entité juridique. Cela veut dire que le concepteur original de l’oeuvre peut assigner le droit d’auteur, la possession physique, la propriété intellectuelle et les droits moraux au signataire de façon permanente. Les deux parties acceptent de garder cette entente secrète. De plus, ils doivent agir publiquement comme si l’oeuvre était, est et sera la création exclusive du signataire.

Vous pouvez télécharger, utiliser et modifier le contrat ici :

Entente sur la cession d’une oeuvre d’art
Agreement on the Assignment of a Work of Art (English Version)


Termes de service

Cette oeuvre est une adaptation musicale des termes de service de Google (effectif durant l’été 2013). Divisé en 61 mélodies, cet acte émerge d’un désir d’augmenter la visibilité d’un texte important en utilisant la musique et les médias populaires.

Un livre a été publié en 2014 et une performance a capella a pris place au théâtre La Licorne pour le festival OFFTA 2015.

Télécharger le livre en format PDF


Instagram 3.4.2

Instagram 3.4.2 - John Boyle-Singfield

Instagram 3.4.2, impressions encadrées (109 x 109 cm), 2015.

Dans cette oeuvre, j’ai isolé chaque filtre Instagram qui était disponible à l’époque, en les utilisant tous sur un fichier d’image vide. Les quatorze résultats ont été imprimés, encadrés et tirés en trois exemplaires.